Diffractomètre Bruker D5005 (détail)

Diffractomètre Bruker D5005 (détail)

Diffraction des rayons X

Exemples d'études

Responsable : BOSSELET Francoise

Travaux réalisés par le service :

Diffractogrammes de différentes
phases mésoporeuses ordonnées de silice

RX-application1

Ces phases sont constituées par un arrangement compact hexagonal unidimensionnel de mésopores uniformes.
Les raies (100), (110), et (200) observées sur la figure correspondent à une maille hexagonale - c'est à dire à une distance entre le centre des pores - variant de 12 à 10 nm de la courbe noire à la courbe bleue (λ= 1.54184 Ǻ).

Evolution du diffractogramme d’un catalyseur KF supporté sur alumine α en fonction de la température sous atmosphère inerte

La phase KF, la phase catalytiquement active, apparait dès 737 K (464° C) et est clairement visible à 777 K (504° C).

Criblage d’une bibliothèque de composés organiques-inorganiques
à microporosité structurée (Metal Open Framework)

Chaque diffractogramme est obtenu en 3 min 26 s.

Ajustement de Rietveld d’un catalyseur Ru
non supporté (logiciel FullProf)

Courbe rouge : diffractogramme calculé
Points noirs : diffractogramme expérimental
Courbe bleue : différence
Les barres verticales vertes indiquent les positions de Bragg du ruthénium
En incrustation, profil calculé pour des particules de 14 nm (courbe cyan) et de 2 nm (courbe noire)
La courbe rouge représente un mélange de 40% de particules de 14 nm et de 60% de particules de 60 nm

http://www-llb.cea.fr/fullweb/powder.htm