Image de Jean-Marc Millet

Jean-Marc Millet

Chercheur


445 317 (Standard + 33 [0] 472 445 300)
P326

Formation et parcours scientifique

1980-1983     Laboratoire de chimie inorganique  Université Claude Bernard Lyon I
                      Doctorat en Chimie
1983-1985     National Bureau of Standards Washington (USA)
                      Stage post-doctoral
1985-1986     Laboratoire de chimie inorganique  Université Claude Bernard Lyon I
                      Stage post-doctoral
1987              Attaché de Recherches CNRS Institut de Recherche sur la Catalyse (IRC)
1987-1990     Doctorat en Catalyse et Chimie des interfaces Université Claude Bernard Lyon I
1990              Médaille de bronze du CNRS
1995              Thèse d'habilitation Université Claude Bernard Lyon I
2000              Directeur de Recherche CNRS
1998-2003     Enseignant en Master2: « Catalyse et Chimie Physique des Interfaces
                       Université Claude-Bernard Lyon 1
2006-2015      Project leader du groupe “Raffinage et Valorisation Innovante des hydrocarbures”

Dans le cadre de l’équipe ECI2D, Jean-Marc Millet travaille actuellement sur la valorisation des dérivés de la biomasse (alcools, aldéhydes) pour la production de grands intermédiaires chimiques mais aussi sur l’intensification des procédés d’oxydation ménagée. En effet si le développement de nouvelles sources de carbone est important pour le futur, une transformation radicale de l’industrie chimique est nécessaire. Cette transformation passe par l’intensification des procédés pour une production plus maitrisée et respectueuse de l’environnement, et une économie d’énergie. Le challenge de l’intensification des procédés d’oxydation ménagée réside dans la maitrise de la structure de catalyseurs multi-éléments très complexes existant, dans les canaux de réacteurs structurés ou le développement de nouveaux catalyseurs adaptés à cette technologie.

Principaux thèmes de recherche actuels:

Nouvelles voies de production des alcènes, diènes et de l’hydrogène pour une alternative au pétrole

  • Déshydratation des alcools
  • Déshydrogénation oxydante des alcanes légers
  • Production d’hydrogène

Recherche de catalyseurs d’oxydation hyper-sélectifs pour une économie maximale d’atomes

  • Développement de systèmes catalytiques multi-éléments et multi-phasiques complexes pour des réactions d’oxydation ou de déshydrogénation oxydante (alcènes, alcanes  aldéhydes, acides).
  • Immobilisation de complexes ou de nanoparticules d’oxyde sur différents supports pour des réactions d’oxydation basse température

Substitution des métaux rares critiques dans les catalyseurs hétérogènes pour une chimie durable

  • Recherche de systèmes à base d’oxydes susceptibles de remplacer des métaux
  • Etude de catalyseurs non conventionnels et nano-structurés

Développement de méthodes de caractérisation de catalyseurs

  • Etude de catalyseurs par spectroscopie Mössbauer
  • Développement de cellules in situ pour le couplage de techniques physiques