Bâtiment IRCELYON

Bâtiment IRCELYON

À la une
  • Classement de l'université Lyon 1 dans le National Taiwan university ranking

    L’édition 2015 du "Performance ranking of scientific papers for world universities" de l’Université de Taïwan a été publiée le 10 octobre 2015. L’Université Claude Bernard Lyon 1 s'y démarque tout particulièrement dans les champs disciplinaires "Chemical engineering" et "Chemistry".

    L’Université Claude Bernard Lyon 1 se classe très bien selon le National Taiwan university ranking  : elle est 158ème sur plus de 500 universités au niveau mondial. Elle est la 6ème université française sur les 22 faisant partie du classement.

    Lyon 1 se démarque tout particulièrement dans le domaine de la chimie en étant 99ème au niveau mondial / 1ère au niveau français pour le domaine « Chemical engineering » et 87ème au niveau mondial / 3ème au niveau français pour « Chemistry ».

    Dans son communiqué, Lyon 1 précise que ces résultats sont dus à la très haute qualité de recherche menée dans ces domaines à l’Université Claude Bernard Lyon 1, et notamment en catalyse, où Lyon 1 est le premier pôle de recherche français.

  • Des textiles lumineux... en lumière

    Reportage réalisé par CNRS le Journal et publié dans Le Monde Sciences

    Site du CNRS Le Journal

    https://lejournal.cnrs.fr/videos/depolluer-avec-des-tissus-lumineux

    Site du Monde Science :

    http://www.lemonde.fr/sciences/video/2015/11/27/depolluer-avec-des-tissus-lumineux_4819418_1650684.html

    Article sur le site web de la Dépêche : Un textile intelligent pour dépolluer les habitats

  • Climat : l’impact des réactions à la surface des océans sur l’atmosphère

    La vaste zone d’interface entre l’atmosphère et les océans est-elle le siège de réactions photochimiques générant des aérosols à forte incidence sur le climat et la qualité de l’air ?

    En collaboration avec le Leibniz-Institut für Troposphärenforschung (Allemagne), nous avons décrypté la photochimie à l’interface air-mer produisant l’isoprène, un composé connu pour son implication importante dans la production d’aérosols atmosphériques. Pour la première fois, les chercheurs ont attribué l’origine d’un tel processus à une source abiotique.

     Pour en savoir plus

    http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acs.est.5b02388

    isoprene_CARE_une_2015
  • Le Pr K. P. Lillerud intègre l'équipe "Ingénierie, du matériau au réacteur"

    IRCELYON accueille le Prof. Karl Petter Lillerud, University of Oslo

    Prof. en Chimie Inorganique  à l'Université d'Oslo, K.P. Lillerud a découvert de nombreux matérieux microporeux notamment des zéolithes et plus récemment des Metal Organic Frameworks (MOFs) dont  la famille des UiO qui est aujourd'hui la star des MOFs. Prof. Lillerud sera parmi nous jusqu'à l'été 2016.

    Karl-Petter60
  • ELITECAT 2015

    Ecole internationale de catalyse

    ELITECAT_groupe

    Organisée conjointement par la cellule congrès de l’université Lyon 1 et le CNRS sous la présidence du Pr Anne Giroir-Fendler, l’école internationale de catalyse ELITECAT 2015 , destinée aux jeunes docteurs débutant leur recherche dans le domaine de la catalyse, a réuni sur le campus Lyon Tech la Doua 60 participants de 23 nationalités poursuivant actuellement leurs études dans 16 pays du monde. Rendez-vous en juillet 2017, pour la troisième édition de l’école internationale de catalyse !

  • Heterogeneous Photochemistry in the Atmosphere

    Article de Barbara D’Anna et Christian George, édition spéciale de Chemical Reviews sur la chimie atmosphérique et le changement climatique

    L'atmosphère est un milieu complexe loin d'être parfaitement homogène. En effet, elle contient, en de faibles quantités, de la matière condensée qui peut influencer à la fois le bilan radiatif et la composition chimique. L'impact sur le bilan radiatif a fait l'objet de nombreux travaux tandis que l'identification du rôle chimique des aérosols est bien plus récente. Cette revue fait un état des lieux des travaux effectués à l’IRCELYON et dans d’autres laboratoires internationaux sur la photochimie aux interfaces atmosphériques. Chemical Reviews

    Image1
  • Chimie des précurseurs métal-organiques avec des ligands fluorés

    Article de S. MISHRA et S. DANIELE publié dans Chemical Reviews, Juillet 2015

    Cette revue de 70 pages et 538 références fait un état des lieux des travaux effectués à IRCELYON et dans d’autres laboratoires internationaux sur la chimie des précurseurs métal-organiques avec des ligands fluorés pour la synthèse de nanomatériaux inorganiques par approche ‘bottom-up’.

     

    Lien vers la revue : http://pubs.acs.org.docelec.univ-lyon1.fr/doi/full/10.1021/cr400637c

    Precursors with F-ligands
  • Composés organiques dans l’atmosphère

    Article de B. Nozière et al. publié dans Chemical Reviews, 03 fevrier 2015

    Cette revue est la première à présenter à la fois les méthodes d’analyse utilisées pour l’identification des composés organiques présents dans l'atmosphère, en phase gazeuse et dans les aérosols, et à discuter du degré de connaissance qu’elles apportent sur ces composés et sur leurs rôles dans la chimie de l’atmosphère et le bilan energetique climatique (gaz à effet de serre, aérosols, formation des nuages, etc.). Cette revue fera partie d'un numéro spécial "Chemistry in Climate" dans ce journal.

    Lien vers la revue : http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/cr5003485

    TOC4BN
  • RMN liquide - haute résolution

    Nouveaux équipements RMN installés dans les services scientifiques

     

    RMN liquide - haute résolution

    Le service s’est doté d’un spectromètre Bruker 400MHz comprenant une console AVANCE III HD et un aimant ASCEND 400, équipé d’une sonde BBFO avec gradient Z  et d’un passeur d’échantillon. Cet équipement, entièrement automatisé, permet l’acquisition de spectres sur une large gamme de noyaux, avec une grande rapidité et sensibilité.

    rmn1

     

  • RMN à l’état solide

    Nouveaux équipements RMN installés dans les services scientifiques

    RMN  à l’état solide

    Les caractérisations RMN de solides sont dorénavant réalisées sur un spectromètre Bruker AVANCE III - 500WB.  Il est équipé par un panel de  quatre sondes  MAS /CPMAS (4mm, 2.5mm et 1.3mm), permettant une rotation des échantillons jusqu’à 60KHz, d’un système de refroidissement (BCU Xtrem) et de chauffage.  Uniquement dédié à la caractérisation de solides (catalyseurs, supports de catalyseurs, polymères,…) cet équipement permet la réalisation d’expériences en double ou triple irradiation sur une gamme de noyaux allant de 15N à 31P  et  19F - 1H.

    rmn2

Accueil